Stock épuisé.
En cours de réaprovisionnement
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Mauremys sinensis 5 cm 20.00€

Mauremys sinensis 5cm 20.00€

tortue aquatique
Mauremys sinensis 5 cm  20.00€

zoom

photos non contractuelles

Neuf 20.00 T.T.C.

En stock

Quantité

Alerte réapprovisionnement
Recevez une alerte par email dès que votre choix sera de retour en stock
Votre e-mail*:

Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Détails Produit

Nom vernaculaire : Émyde à cou rayé commune

 

Nom scientifique : Mauremys sinensis (Gray, 1834) anciennement Ocadia sinensis

 

Répartition : Cette espèce se rencontre dans la bande côtière du sud-est de la Chine (provinces de Zhejiang, Fujian, Guangdong et Hainan), à Taiwan et dans les régions septentrionales et centrales du Viêt-Nam.

 

Habitat et mœurs : Tortue aquatique, l’Émyde à cou rayé commune vit dans les eaux boueuses des mares, marécages, étangs, marais et cours d’eau de faible profondeur. Mauremys sinensis est l’hôte privilégiée des milieux humides présentant une végétation aquatique riche et abondante. Bonne nageuse, cette tortue s’expose volontiers au soleil et elle peut s’alimenter dans l’eau ou sur la terre ferme.

 

Particularités : Mauremys sinensis mesure en moyenne 20-22 cm avec une longueur maximale de 25 cm. Les juvéniles présentent une dossière dotée de trois carènes, une médiane et deux latérales, de couleur jaune-orangé. Le relief et la coloration des carènes s’estompent avec l’âge.  La couleur de fond varie également avec l’âge : de verdâtre à beige chez les jeunes sujets, elle devient brun foncé chez les adultes. Le plastron est de couleur jaunâtre à jaune-pâle avec des larges taches sombres sur les écailles. La tête, le cou, les pattes et la queue sont vert olive avec des fines rayures jaune-pâle ou vert-pâle. Cette caractéristique chromatique est à l’origine de son nom vernaculaire. La queue est longue aussi bien chez les juvéniles que chez les adultes. Le dimorphisme sexuel est nettement marqué : la femelle plus grande et plus lourde que le mâle. Ce dernier possède un plastron concave, une queue longue et épaisse à sa base (elle abrite le pénis). L’ouverture cloacale est plus éloignée de l’échancrure anale chez le mâle que chez la femelle.

 

Maintenance : Cette espèce se maintient dans un aquaterrarium où la partie émergée constituera 35% environ de la surface. Une lampe placée au niveau de la fraction terrestre fournira un point chaud de 31-33°C. La température de l’eau, ainsi que celle de l’air, sera de 26-28°C. Une bonne luminosité et une source de rayons UVA/UVB sont recommander.

 

Alimentation : En milieu naturel, M. sinensis se nourrit de végétaux, notamment de plantes aquatiques, ainsi que d’insectes, mollusques, crustacésEn captivité, elle sera nourrie avec des végétaux (salades, luzerne, pissenlit…), des poissons [(truite, saumon, cabillaud… éviter les poissons comme les sardines, éperlans, harengs ou poissons rouges qui contiennent de la thiaminase (ou antivitamine B1) qui bloque l’assimilation de la vitamine B1], mollusques (escargots et mollusques aquatiques), crevettes, vers de terre.... Les adultes auront un régime plus végétarien par rapport aux juvéniles. On peut également nourrir l’Émyde à cou rayé commune en grande partie avec des granulés de qualité (Zoo Med) pour tortues aquatiques ; ces granulés très complets sont de tailles différentes selon qu’ils soient destinés aux adultes ou aux juvéniles.

 

Protection : Cette espèce est considérée comme En Danger par l’UICN. Elle est classée en Annexe III de la CITES et en Annexe C  du Règlement européen (CE).

.

Pensez à sélectionner transport express Animaix vivants merci.